Pour ce sixième rendez-vous de « Poussins, graines de lecteurs », je vous proposais le thème « Blanc comme neige », thème inspirée par les premiers flocons tombés début décembre ❄☃

Le thème #7 de janvier est « une nouvelle maison » car nous allons déménager et je souhaiterai préparer Poussin à ce grand changement.

La sélection de Maman poule et alors

Regarde dans la neige, Emiri Hayashi, Nathan, collection Petit Nathan, 2016. Dès 6 mois.
 
Un bel album poétique et tendre, où l’enfant peut compter, page après page, les animaux et les objets qui illuminent la neige : 1 cerf, 2 oursons, 3 oiseaux, 4 marmottes, 5 écureuils et… des milliers de flocons ! Sur chaque double page, un lapin tout doux accompagne l’enfant dans sa découverte.
Jour de neige, Komako Sakaï, l’école des loisirs, 2006. Dès 3 ans. 

Ce n’est pas un matin comme les autres. Maman me dit que je peux rester encore au lit, car il n’y a pas d’école. Le bus scolaire est resté bloqué… par la neige. La neige ?! Mais je n’ai pas envie de rester au lit ! Je veux vite mettre mes chaussures et courir dehors ! Malheureusement, maman dit non. « Quand il aura cessé de neiger. Sinon, tu vas attraper un rhume. » Il faut se contenter d’une toute petite sortie sur le balcon. Tout est si calme dehors, ni voitures, ni passants. Nous écoutons le silence de la neige qui tombe et nous avons l’impression d’être seuls sur la terre. À midi, la neige tombe encore, et à l’heure du goûter aussi. Le soir, à la télévision, un monsieur explique que tant qu’il neige, l’avion qui doit ramener papa à la maison ne peut décoller… Mais comme une journée si étrange ne peut s’achever que de manière extraordinaire, c’est à l’heure du coucher et sous les étoiles que le petit garçon de cette histoire pourra enfin jouer dans la neige.

Jour de neige, Delphine Chedru, Autrement Jeunesse, 2013. Dès 2 ans.

Mais à qui appartiennent ces traces laissées dans la neige ?

La neige s’est mise à tomber et a recouvert toute la forêt. Petit à petit, les animaux sortent de leur cachette et foulent le sol immaculé…

L’album repose sur un jeu d’observation : à qui appartiennent ces traces sur le sol? Il y a quelques indices cachés et les réponses à la fin de l’album.
Les illustrations aux tons verts bleutés créent une ambiance hivernale douce

Le lapin de neige, Camille Garoche, Les albums Casterman, 2016. Dès 4 ans.

Une petite fille en fauteuil roulant regarde par la fenêtre sa sœur former un lapin de neige. Celui-ci va prendre vie et emmener les deux sœurs au plus profond de la forêt.
Là, quand le fauteuil sera immobilisé par la neige, les deux sœurs se réchaufferont l’une l’autre, tout en observant les animaux qui s’approchent, le froid qui se densifie, les bruits qui prennent de l’ampleur. Mais le lapin de neige transformé, petit à petit en une immense et douillette monture viendra les sauver.

Une histoire prenante et délicate sans paroles. Des décors blancs superposés, des effets de flou de l’un à l’autre, des lumières soyeuses. Le rapport de l’enfant à l’animal ainsi que le thème du handicap tiennent le cœur de l’album.

La sélection de la médiathèque municipale de Gannat

Il a neigé ce matin !, Steffie Brocoli, Mango Jeunesse, 2012.

Un livre à déplier, tout blanc , sans texte, dans lequel l’enfant découvre en touchant et en regardant les traces que les animaux ont laissées dans la neige. Il donne le même sentiment de plénitude que celui des paysages enneigés. C’est toujours merveilleux de voir les enfants s’émerveiller de la neige.

Des livres et un film…

Exceptionnellement, j’aimerai également vous proposer un court film d’animation

Dans une plaine enneigée, un renard pourchasse une souris. Mais, l’arrivée de deux hiboux va révéler une touchante solidarité et la naissance d’une amitié pas si naturelle… Un très beau film d’animation, pour petits et grands, d’une délicatesse hivernale.

Réalisateurs / Directors : Camille CHAIX, Hugo JEAN, Juliette JOURDAN, Marie PILLIER, Kevin ROGER

Music : Clément OSMONT, Olivier DEFRADAT

Sound : José Vicente & Yoann Poncet – Studio des aviateurs

Film d’animation réalisé dans le cadre de la formation cinéma d’animation 3D de l’école ESMA (promotion 2015)